L'expiation a vu sélectionner les derniers tributs de Panem, mais aujourd'hui après les heures sombres... tout un monde est à reconstruire... Et si nous n'avions pas tiré les leçons du passé...
 

Partagez | 
 

 4 - Habitants du Capitole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/
Puisse le sort vous être favorable
Puisse le sort vous être favorable

MessageSujet: 4 - Habitants du Capitole   Lun 26 Mar - 13:14

Habitants du Capitole


¤ Les avatars sont négociables auprès du staff.
¤ Pour tout soucis avec un pv ou question n'hésitez pas à faire appel au staff.


Les habitants du Capitole. Nulle communauté à travers le temps n'a connu une telle invraisemblance. Hauts en couleurs, aucune notion du gaspillage, un culte du beau, de la transformation, un culte des arènes... Une vie entièrement dédiée à la technologie, à leur faste, à leur mode de vie. Une vie retranchée derrière des barrières du Capitole, bien loin de s'imaginer ce qu'il se passe à l'extérieur ou plutôt bien loin de vouloir accepter leur part de responsabilité dans la souffrance des districts... C'est ainsi qu'ont vécu les habitants du Capitole ces 75 dernières années. Dans un luxe outrancier, dans une opulence inimaginable. Prenez le temps de jeter un coup d'œil aux annexes pour en apprendre un peu plus sur leur mode de vie... Et vous verrez combien il doit leur être difficile de vivre au quotidien sans le faste d'autrefois...
Aujourd’hui encore le Capitole compte la plus grande population de Panem en sa forteresse. Une population qui même si elle a dû revoir à la baisse son mode de vie n’a finalement pas tant changé que cela… La richesse, le pouvoir, une mode comme on n’en trouve nulle part ailleurs… Ces habitants, pour la plupart et malgré l’ouverture des frontières, ont d’ailleurs bien du mal à imaginer la vie dans les districts, à se restreindre dans leurs habitudes et à voir dans les jeux un acte de cruauté…
Contrairement aux ombres du Capitole, ils n’ont pas l’intention de faire quoique ce soit pour retrouver leur existence tant aimée, mais ils ne seront sans doute pas les derniers à jeter un coup d’œil aux nouveaux jeux qui se préparent dans l’ombre… Dans l’ombre du Capitole. A moins bien sûr que, comme le fut Cinna en son temps, ils ne se prennent d’affection pour la pauvre population « indigène » des districts et leurs enfants… Ne serait-ce pas là une grande cause à défendre pour pimenter leur quotidien ?
Effie Trinket - Elizabeth BanksGO
Caesar Flickerman - Stanley TucciGO
Isabella Templeton - Katy PerryGO
William Anderson - Will SmithGO

LIBRE - RESERVE - PRIS


Dernière édition par Panem le Lun 26 Mar - 20:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/
Puisse le sort vous être favorable
Puisse le sort vous être favorable

MessageSujet: Re: 4 - Habitants du Capitole   Lun 26 Mar - 15:39


Effie Trinket

Ft. Elizabeth Banks
RéservéLibre Pris



Le sujet du jour se nomme Effie Trinket, il est âgé de 30 ans. Le sujet est originaire du Capitole et actuellement il séjourne dans/au le Capitole. Nous avons appris de sources sûres que le sujet est LIBRE (hétéro/homo/bi) et actuellement LIBRE (célibataire/marié/divorcé/autre).
Le sujet est chargée de communication, et est assimilé à la classe sociale moyenne de Panem. Son nom est apparu 0 fois dans les moissons.
Le sujet semble ambitionner de: laisser derrière elle les jours sombres.
En outre il a pour particularité d'être l'ancienne hôtesse des Hunger Games du district 12.
の Avatar Négociable; OUI [X] NON [_]



Ce qui fait sa vie...



KATNISS EVERDEEN & PEETA MELLARK

Effie aspirait à un district bien meilleur que le 12. Son éducation la poussait à envisager le sort des tributs avec fierté et dignité et la plupart des districts du 12 n'étaient, finalement à ses yeux que des sauvages affamés. Seulement avec Katniss et Peeta se fut différent. Différent parce que Peeta n'était pas aussi sauvage que les autres. Différents parce que Katniss était un tribut prometteur. Un tribut qui pourrait peut-être la mener droit à ses rêves. A un meilleur district où les enfants seraient moins à plaindre. Un district où il lui serait donc plus facile d'exercer. Mais, et si ces deux-là n'hésitaient pas à se moquer d'elle et de ses bonnes manières, elle en est venue à s'attacher. Pas au point de risquer sa vie dans la rébellion non. Elle n'était pas taillée pour porter une arme, ni même pour juger le mal de son gagne pain. Mais elle a pensé à eux, à trembler pour eux, a pleuré pour et avec eux. Eux les amants maudits du Capitole, eux ses petits protégés. Eux qui ont tout donné pour l'avenir qu'ils espéraient. Aujourd'hui elle ose à peine plonger son regard dans les leurs. Parce qu'elle en vient, après tout ça, et enfin, à douter de ses propres motivations. Est-ce qu'elle n'a pas eu tord de rester en retrait ? De leur côté Katniss comme Peeta ne lui reprochent rien. Ils connaissaient l'un comme l'autre son tempérament. Peeta n'a pas oublié de son côté sa présence et sa constante autorité et bonne humeur. Il n'est pas le genre de personne à juger une amie. Parce que malgré ses derniers choix, il est conscient que si Katniss et lui sont sortis de la première arène, c'est en partie grâce à elle. De son côté Katniss n'a pas envie, pour l'instant, de se pencher sur ce qu'elle peut bien ressentir pour elle. Elle sait qu'elle n'est pas une rebelle, mais ne lui veut pas de mal pour autant. Effie est Effie. Que dire d'autres la concernant? Elle a joué le jeu avec Peeta et elle quand Haymitch ne le faisait pas. Et rien que pour ça, il est probable que Katniss ne lui doive le respect...
HAYMITCH ABERNATHY

Ces deux-là se ressemblent comme la nuit au soleil. Ils n'ont ni la même perception des choses, ni la même éducation. Quand Effie était complètement dévouée au Capitole, Haymitch lui, faisait son possible pour l'humilier. Alcoolique notoire accompagné de la reine du protocole, autant dire que les chocs entre ses deux-là sont et seront probablement à jamais, diverses et varier. Pourtant, depuis de nombreuses années déjà, ils étaient contraints et forcés de travailler ensemble. Sans joie aucune évidemment... Ce n'est que lors de la 74ème édition des jeux de la faim, alors que des tributs prometteurs se présentaient à eux, que tous les deux allaient non seulement apprendre à s'apprécier, mais et surtout, à se respecter. Après tout, quand Haymitch n'est pas bourré à longueur de journée il sait se montrer efficace! De la même manière, quand Effie cesse de ne jurer que par le Capitole, qu'elle s'ouvre un peu à la diversité offerte par les habitants des districts, elle devient moins... moins... et bien, moins insupportable si on insiste et cherche bien... Voilà comment ces deux-là se perçoivent, dans une amitié très particulière, sachant comment faire réagir et sortir de ses gonds l'autre en une fraction de seconde... Quelle équipe de choc...

ISABELLA TEMPLETON

Isabella est très exactement tout ce qui caractérise le Capitole aux yeux d'Effie, elle est belle, intelligente, très bien élevée, discrète, attentive, curieuse de tout... Bref elle est ce qu'elle aurait aimé trouver chez toutes les personnes qu'elle a depuis, eu l'occasion de rencontrer. Difficile bien sûr, quand on sait que le modèle n'est autre que la petite fille de Snow. Et pourtant, Effie, ne le lui reproche en rien. Au contraire même, elle n'en est que plus admirative. Dire qu'elle a vu cette enfant faire ses premiers pas, qu'elle a même été, le temps d'un remplacement sa nounou et sa perceptrice avant d'obtenir le poste d'hôtesse du district 12. Effie est très fière de cette petite et espère vraiment, un jour avoir l'occasion de renouer des liens. De son côté, Isabella a connu bien des nounous dans sa vie, son grand-père ne laissant en fonction que quelques mois seulement celles qu'il sélectionnait, avant de les faire disparaître par magie, comme Marie Poppins aimait-il à lui répéter. Seulement, Effie n'est peut-être restée que quelques semaines à ses côtés, mais elle ne l'a jamais oublié, elle s'amusait d'ailleurs à la chercher des yeux durant les jeux, toujours dans l'ombre et le secret. Elle est la seule qui d'une certaine manière ne l'a jamais abandonné, peut-être parce qu'elle est restée trop peu de temps auprès d'elle pour justifier qu'elle soit exécutée? Mais Effie est restée son modèle, celle qui par le biais des médias, restait auprès d'elle...

Effie est-ce que l'on pourrait appeler un pur produit du Capitole. En effet, native de la capitale de Panem elle a grandi dans l'euphorie des jeux. Mais comment le lui reprocher? Comment voir et comprendre ce que cela représente quand, comme elle, on est élevée dans l'opulence, dans le culte des Hunger Games, dans la suprématie du Capitole? Alors et déjà toute petite elle rêvait de trouver sa place dans cet univers. Et ce n'est que des années plus tard, qu'elle parviendrait à réaliser son rêve. Peut-être pas tout à fait comme elle l'espérait. Peut-être avec le faste et la dignité qu'elle s'était imaginée. Mais elle prenait part au jeu en tant qu'hôtesse du district 12, l'un des plus pauvres district de Panem. Bon d'accord le fait que ces gens meurent de faim rendait les choses moins glamour qu'elle ne l'espérait. Ok, s'était des êtres humains qu'elle conduisait inlassablement à une mort certaine. Ok, certain tributs étaient plus attachant que d'autres. Mais, n'était-ce pas aussi un honneur pour eux d'être sélectionnés? Dieu qu'elle aurait aimé être l'escort des tributs de carrières! Parce que EUX savaient se tenir à table et EUX se rendait vraiment compte de leur chance. Mais avec la rébellion, avec Peeta et Katniss, sa vision des jeux c'est quelque peu obscurcie. La rébellion a en effet révélé beaucoup de secrets qu'elle aurait préféré ignorer. Mais aujourd'hui qu'elle n'a plus le choix, elle aspire seulement à retrouver un équilibre entre ce qu'elle sait aujourd'hui et ce qu'elle était autrefois...

LES GRANDS MOMENTS D'EFFIE DANS LES LIVRES:
Spoiler:
 
Deux des fauteuils sont occupés par le père de Madge, le maire Undersee, grand, le crâne dégarni, et par Effie Trinket, l'hôtesse du district Douze, fraîchement débarquée du Capitole avec son sourire d'une blancheur effrayante, Ses cheveux roses et son tailleur vert pomme. Ils échangent des messes basses en lorgnant le siège vide d'un air soucieux.

[...]

Haymitch Abernathy, un quadragénaire ventripotent qui apparaît à l'instant en grommelant des propos inintelligibles. On le voit grimper en titubant sur l'estrade et s'écrouler dans le troisième fauteuil. Il a bu. Beaucoup. La foule l'accueille par quelques applaudissements symboliques, mais il se méprend et tente de serrer dans ses bras Effie Trinket, qui parvient à l'esquiver de justesse.
Le maire a l'air embêté. L'événement est retransmis en direct, le district Douze est maintenant la risée de Panem, et il le sait. Il s'efforce de ramener rapidement l'attention générale sur la Moisson en présentant Effie Trinket. Plus gaie et pimpante que jamais, Effie Trinket s'avance à petits pas jusqu'au podium et lance son traditionnel : Joyeux Hunger Games ! Et puisse le sort vous être favorable !
Ses cheveux roses sont sûrement une perruque, car ses boucles sont légèrement de travers depuis qu'Haymitch a essayé de la prendre dans ses bras. Elle s'étend un peu sur la fierté qu'elle éprouve à se trouver là, même si tout le monde sait bien qu'elle n'espère qu'une chose, être
promue dans un meilleur district, avec des vainqueurs dignes de ce nom et non pas
des ivrognes qui vous embarrassent devant la nation entière.

[...]

Effie Trinket passe me prendre pour le dîner. Je l'accompagne le long d'un couloir étroit et cahotant, jusqu'à une salle à manger aux cloisons vernies. Une vaisselle délicate a été disposée sur la table. Peeta Mellark est déjà assis à nous attendre, à côté d'une chaise vide.
—Haymitch n'est pas là ? Lance gaiement Effie.
—La dernière fois que je l'ai vu, il a dit qu'il comptait piquer un roupillon, répond Peeta.
—Il faut dire que nous avons eu une journée fatigante, concède Effie Trinket. J'ai l'impression que l 'absence d'Haymitch la soulage, et qui l'en blâmerait ?
Le dîner comporte plusieurs plats. D'abord une soupe de carottes épaisse, puis une salade verte, des côtelettes d'agneau avec de la purée de pommes de terre, du fromage, des fruits et un gâteau au chocolat. Tout le long du repas, Effie Trinket ne cesse de nous répéter de garder de la place pour la suite. Je m'empiffre néanmoins, car on ne m'avait encore jamais présenté de nourriture pareille, aussi bonne et en telle quantité, sans compter que prendre quelques kilos avant les Jeux est probablement la meilleure chose à faire.
—Au moins, vous savez vous tenir à table, observe Effie vers la fin du plat principal. Les deux de l'an dernier mangeaient avec leurs mains, de vrais sauvages. Ils m'avaient complètement coupe l'appétit.
Ceux de l'an dernier étaient deux enfants de la Veine qui n’avaient jamais mangé à leur faim. Et lorsqu'ils avaient de la nourriture sur leur table, les bonnes manières étaient le cadet de leurs soucis. Peeta est le fils d'un boulanger. Maman nous a enseigné à manger proprement, à Prim et à moi de sorte que, oui, je sais me servir d'une Fourchette et d'un couteau. Mais le commentaire d'Effie Me rends si furieuse que je mets un point d'honneur à finir avec mes doigts. Puis je m'essuie sur la nappe. Effie pince les lèvres devant ce spectacle.

[...]

Une lumière grise filtre entre les rideaux quand de petits coups frappés à la porte me réveillent. J'entends la voix d'Effie Trinket m'appeler à travers :
— Debout, debout, debout ! Ça va être une grande, grande, grande journée ! J'essaie brièvement de me mettre dans la peau de cette femme. Que peut-elle bien avoir dans la tête ? À quoi rêve-t-elle, une fois la nuit tombée ? Je n'en ai aucune idée.

[...]

Effie Trinket, à l'inverse, est dans une forme éblouissante. Nous sommes ses premiers tributs à avoir fait une telle impression lors de la cérémonie d'ouverture. Elle nous abreuve de compliments sur nos costumes, notre manière de nous comporter. A l'entendre, elle connaît tout
le monde au Capitole et a passé toute la journée à tenter de nous décrocher des sponsors.
—Je suis restée très mystérieuse, nous assure-t-elle, les yeux mi-clos. Parce que, naturellement, Haymitch ne m'a rien dit de votre stratégie. Mais j'ai fait de mon mieux avec ce que j'avais. Le sacrifice de Katniss au profit de sa soeur. La manière dont vous avez su triompher de la
barbarie de votre district. La barbarie ? Voilà qui est comique, venant d'une femme qui participe à notre préparation au massacre. Et sur quoi fonde-t-elle notre triomphe ? Sur nos bonnes manières à table ?
—Les gens manifestent une certaine réticence, bien sûr. Vous venez quand même du district du charbon. Mais j'ai répondu, vous allez voir comme c'est fin : « Oh, si on applique une pression suffisante sur le charbon, il se transforme en perles ! »
Effie nous adresse un sourire si éclatant que nous n'avons pas d'autre choix que de la féliciter pour sa finesse. Même si elle raconte n'importe quoi. Les perles ne sont pas issues du charbon. Elles se forment dans les huîtres. Effie voulait peut-être parler du diamant, mais c'est faux également. Je crois savoir qu'il y a une machine, dans le district Un, capable de changer le graphite en diamant. Sauf que nous n'extrayons pas de graphite, dans le district Douze. Cela faisait partie des attributions du district Treize, avant qu'il soit détruit.
Je me demande si les gens auprès desquels elle a tenu à nous vendre toute la journée le savent ou s'en soucient.
— Malheureusement, je n'ai pas le droit de conclure d’accords en votre nom. Haymitch est le seul à pouvoir le faire, conclut Effie d'un ton boudeur. Mais ne vous inquiètez pas, je le traînerai à la
table des négociations par la peau du cou, s'il le faut. En dépit de ses lacunes, Effie Trinket possède une détermination certaine, que je suis bien obligée de saluer.

[...]

De retour à l'étage du district Douze, Haymitch et Effie nous bombardent de questions tout le long du petit déjeuner et du dîner. Qu'avons-nous fait, sous l'oeil de qui, comment se sont débrouillés les autres tributs ? Cinna et Portia n'étant pas là, il n'y a personne pour apporter un peu de bon sens dans ces repas. Non pas qu'Haymitch et Effie continuent de se disputer, non. Au contraire, on dirait qu'ils ne forment plus qu'un seul esprit, bien résolu à nous modeler comme il convient. Ils ont toujours une foule d'indications sur ce que nous devons faire ou pas à l'entraînement. Peeta endure leurs conseils avec plus de patience, mais je deviens maussade, grognon.

[...]

Et je réalise que l'impossible a eu lieu. Ils ont vraiment réussi à me remonter le moral. Haymitch prend un travers de porc avec les doigts, ce qui lui vaut un froncement de sourcils d'Effie, et le trempe dans son vin. Il déchire un morceau de viande à belles dents puis se met à glousser.
— Quelle tête faisaient-ils ? J'ai soudain envie de rire.
—Ils avaient l'air choqués. Terrifiés. Euh... ridicules, pour certains. (Une image me revient à l'esprit.) L'un d'eux a trébuché en arrière dans un saladier de punch.
Haymitch s'esclaffe bruyamment, et nous commençons tous à rire, à l'exception d'Effie, même si on voit qu'elle se retient.
—Ma foi, bien fait pour eux ! S’exclame-t-elle. C'est leur travail de faire attention à vous. Ce n'est pas parce que vous venez du district Douze qu'il faut vous ignorer. (Elle jette des regards à droite, à gauche, comme si elle venait de dépasser les bornes.) Je suis désolée, mais c'est mon
avis, ajoute-t-elle sans s'adresser à personne en particulier.

[...]

J'imagine mal ce qu'Effie peut avoir à m'enseigner qui demande quatre heures. Pourtant, elle me fait travailler jusqu'à la dernière minute. Nous retournons dans ma chambre, elle me fait enfiler une robe longue et des chaussures à talons hauts (mais pas celles que je porterai pour
l'interview), et elle m'ordonne de marcher. Le pire, ce sont les chaussures. Je n'ai jamais porté de talons, et j'ai le plus grand mal à garder l'équilibre. Néanmoins, Effie en porte tous les jours, et je me dis que, si elle y arrive, je dois en être capable également. La robe me pose un autre problème. Je n'arrête pas de me prendre les pieds dedans. Alors, bien sûr, je la relève, et Effie fond sur moi comme un rapace et me donne une tape sur les mains en criant : « Pas au-dessus de la cheville ! » Quand j'ai enfin maîtrisé la marche, il nous reste la position assise, la posture - apparemment, j'aurais tendance à rentrer la tête dans les épaules -, le contact visuel, les gestes de la main, et le sourire. En ce qui concerne ce dernier, il s'agit principalement de sourire davantage. Je dois répéter une centaine de phrases banales en débutant par un sourire, en souriant ou en terminant par un sourire. Lorsque vient enfin l'heure du déjeuner, les muscles de mes joues sont tout endoloris.
—Ma foi, je ne vois pas ce que je pourrais faire de plus, dit Effie avec un soupir. Surtout, Katniss, n'oublie pas que tu veux plaire aux spectateurs.
—Vous croyez qu'ils ne m'aimeront pas ?
—Pas si tu les fusilles du regard du début à la fin. Pourquoi ne pas réserver cet oeil noir pour l'arène ? Imagine que tu es face à des amis, me suggère Effie.
—Ils sont en train de parier sur le temps qu'il me reste à vivre ! Ce ne sont pas mes amis !
—Eh bien, fais semblant ! Riposte Effie. (Elle se maîtrise et m'adresse un sourire
radieux.) Regarde, comme moi. Tu m'exaspères, et pourtant je souris.
—Oui, c'est très convaincant. Je vais déjeuner. J'envoie valser mes chaussures et je file vers la salle à Manger, en relevant ma robe sur mes cuisses.

[...]

Effie nous prend par la main et, la larme à l'oeil, nous souhaite bonne chance à tous les deux. Elle nous remercie d'avoir été les meilleurs tributs dont elle ait eu le privilège de s'occuper. Enfin, parce qu'elle ne serait pas Effie si elle ne commettait pas ce genre de bourde épouvantable, elle
ajoute :
—Je ne serais pas étonnée d'être promue dans un bon district, l'année prochaine !
Elle nous embrasse sur la joue puis s'empresse de partir, submergée par l'émotion, à moins qu'elle ne soit transportée de joie à l'idée d'une promotion possible.

[...]

TOME 2:
Sur ces entrefaites, Effie Trinket et sa perruque orange vif arrivent pour nous rappeler que « Dites donc, nous avons un programme à respecter ! ». Elle m'embrasse sur les deux joues tout en faisant signe à l'équipe de tournage d'entrer, puis m'indique où je dois prendre place. C'est j uniquement grâce à elle si nous sommes toujours à l'heure pour les rendez-vous au Capitole, j'essaie donc de me plier à ses instructions.

[...]

En retrouvant les autres pour descendre dîner, je remarque qu'Effie semble un peu agitée. Haymitch ne lui a tout de même pas raconté ce qui s'est passé sur la Grand-Place ? Je ne serais pas surprise que Cinna ou Portia soient au courant, mais, par une sorte d'accord tacite, nous tâchons de préserver Effie de ce genre de mauvaises nouvelles. Il ne lui faut pas longtemps pour nous parler de son problème, cependant. Effie nous lit brièvement le programme de la soirée, puis le repose.
— Après cela, grâce au ciel, nous pourrons tous remonter à bord du train et filer loin d'ici, conclut-elle.
— Y aurait-il un souci, Efïie ? s'inquiète Cinna.
— Je n'aime pas la façon dont on nous traite. En nous fourrant dans des véhicules blindés, en nous interdisant d'estrade. Et puis, tout à l'heure, j'ai voulu visiter un peu l'hôtel de justice. Vous savez que je fais autorité en matière de conception architecturale.
— Heu, oui, je l'ai entendu dire, intervient Portia avant que le silence ne s'éternise.
— Bref, je m'apprêtais juste à jeter un coup d'oeil, parce que les ruines des districts reviennent à la mode cette année, quand deux Pacificateurs sont arrivés et m'ont ordonné de regagner nos quartiers. L'un d'eux m'a même chatouillé les côtes avec son arme ! s'indigne Effie. Je ne peux m'empêcher d'y voir une conséquence de notre disparition à Haymitch, Peeta et moi. Il est tout de même rassurant de penser qu'Haymitch avait vu juste: il ne devait pas y avoir de micros dans le dôme poussiéreux où nous avons discuté. Je parie qu'il y en a, désormais. Effie à l'air si bouleversée que je la prends spontanément dans mes bras.
— C’est affreux, Effie. Peut-être devrions-nous bouder le banquet? Au moins, jusqu'à ce qu'on vous fasse des excuses. Je sais qu'elle n'acceptera jamais, mais son visage s'éclaire à la suggestion, à la validation de ses doléances.
— Non, je vais prendre sur moi. Ça fait partie de mon travail de gérer les hauts et les bas. Et puis, il n'est pas question de vous faire rater votre banquet à tous les deux. Mais, En tout cas, merci de l'avoir proposé, Katniss.
Elle nous explique notre ordre d'entrée. Viendront d’abord les équipes de préparation, puis elle, les stylistes, et Haymitch, Peeta et moi fermerons la marche.

[...]

Mais Effie à élevé la ponctualité au rang de science, et à une l’heure pile nous sommes à bord du train et quittons la gare.

[...]

Malgré les efforts de Peeta et d'Effie, la conversation ne cesse de retomber. J'adore votre nouvelle coiffure, Effie, lance Peeta.
— Merci. Je l'ai choisie pour qu'elle soit assortie à la broche de Katniss. Je me disais que nous pourrions te trouver un bracelet de cheville en or, et Peut-être un bracelet ou je ne sais quoi en or aussi pour Haymitch, afin que nous ayons l'air de former une équipe, dit Effie. À l'évidence, Effie ignore que mon geai moqueur est devenu un symbole pour les rebelles. Dans le district Huit, en tout cas. Au Capitole, il est possible qu'il soit seulement un souvenir de Hunger Games particulièrement excitants. Que serait-il d'autre ? Les vrais rebelles ne gravent pas leur signe de reconnaissance sur des bijoux. Ils le mettent sur un bretzel qu'ils peuvent faire disparaître en une bouchée.
— Je trouve l'idée excellente, approuve Peeta. Qu'en dites-vous, Haymitch ?
— Oui, si vous voulez, grommelle l'intéressé.

[...]

Effie rappelle à tout le monde de se lever de bonne heure afin d'élaborer une stratégie d'entraînement lors du petit déjeuner, mais sa voix semble manquer de conviction. Pauvre Effie. Sa carrière décollait enfin grâce à Peeta et moi, et la voilà qui prend une tournure si épouvantable qu'elle serait bien en peine d'en relever un seul aspect positif. Dans le jargon du Capitole, c'est sans doute se qu'on appellerait « une authentique tragédie ».

[...]

— Tu as peint quelque chose, pas vrai ? Une image, dis-je.
— Tu l'as vue ? s'étonne Peeta.
— Non. Mais ils se sont donné du mal pour la cacher.
— Rien d'étonnant à cela. On ne doit pas laisser un tribut voir l'oeuvre d'un autre tribut, déclare Effie. Qu'est-ce que tu as peint, Peeta ? (Ses yeux s'embuent.) Un portrait de Katniss ?
— Pourquoi un portrait de moi, Effie ? Dis-je, un brin agacée.
— Pour faire savoir qu'il ne reculera devant rien pour te protéger. C'est ce que tout le monde attend au Capitole, en tout cas. Il s'est quand même porté volontaire pour t'accompagner, non ? répond Effie, comme s'il s'agissait d'une évidence.
— J'ai peint un portrait de Rue, dit Peeta. Telle qu'elle était après que Katniss l'a recouverte de fleurs.
— Un long silence s'installe autour de la table, pendant lequel chacun prend la mesure de ce qui vient d'être dit.
— Que cherchais-tu à prouver, exactement ? s'enquit Haymitch d'une voix douce.
— Je ne sais pas. Je voulais qu'ils se sentent un peu coupables, ne serait-ce qu'un instant, explique Peeta. Pour avoir tué cette petite fille. C'est affreux. (Effie paraît au bord des larmes.) Ce genre de... on ne doit pas penser ça, Peeta. C'est interdit Ça ne fera que vous attirer des ennuis supplémentaires, à Katniss et toi.
— Pour une fois, je suis d'accord avec Effie, avoue Haymitch. Portia et Cinna restent muets, mais leur expression est grave. Ils ont tous raison, bien sûr. Pourtant, malgré mon inquiétude, je trouve que Peeta a été formidable.
— J'imagine que le moment est mal choisi pour mentionner que j'ai pendu un mannequin par le cou et peint le nom de Seneca Crâne sur son torse ?J'obtiens l'effet recherché. Après un moment d'incrédulité, la désapprobation est générale.
— Tu as... pendu... Seneca Crâne ? dit Cinna.
— Oui. Je voulais leur montrer le noeud coulant que j'avais appris, avec un pantin au bout.
— Oh, Katniss, fait Effie à voix basse. Comment es-tu au courant de cette tragédie ?
— C'était un secret ? Le président Snow ne me l'a pas dit. (Effie quitte la table en se tamponnant les yeux avec sa serviette.) Allons bon, voilà que je fais pleurer notre Effie. J'aurais dû mentir et lui raconter que j'avais tiré quelques flèches.

[...]

TOME 3:
Dans ma chambre, une autre surprise m’attend. Assise bien droite sur sa chaise. Tirée à
quatre épingles, depuis sa perruque dorée jusqu’à ses bottes en cuir à talons hauts, une tablette à pince à la main. [ l’exception de son regard éteint, elle a remarquablement peu changé.
— Effie, dis-je.
— Bonjour, Katniss ! (Elle se lève et m’embrasse sur la joue comme s’il ne s’était rien passé depuis la dernière fois que je l’ai vue, la veille de l’Expiation.) Ma foi, j’ai l’impression que nous avons une grande, grande journée devant nous. Alors, que dirais-tu de commencer ta préparation pendant que je m’occupe de régler les derniers détails ?
— D’accord, dis-je alors qu’elle s’éloigne.
— Il paraît que Plutarch et Haymitch ont eu un mal de chien à la sauver, me confie Venia après son départ. Mais elle s’est fait arrêter après ton évasion, ça a plaidé en sa faveur. Il m’est assez difficile de me représenter Effie Trinket dans la peau d’une rebelle. Mais comme je ne tiens pas à ce que Coin la fasse exécuter, je prends note de présenter les choses de cette manière si jamais on m’interroge à son sujet.


Dernière édition par Panem le Sam 5 Mai - 10:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/
Puisse le sort vous être favorable
Puisse le sort vous être favorable

MessageSujet: Re: 4 - Habitants du Capitole   Lun 26 Mar - 15:44


Caesar Flickerman

Ft. Stanley Tucci
RéservéLibre Pris



Le sujet du jour se nomme Caesar Flickerman, il est âgé de 58 ans (45 ans visuellement). Le sujet est originaire du Capitole et actuellement il séjourne dans/au Capitole. Nous avons appris de sources sûres que le sujet est LIBRE (hétéro/homo/bi) et actuellement LIBRE (célibataire/marié/divorcé/autre) à .
Le sujet est présentateur télé, et est assimilé à la classe sociale supérieure de Panem. Son nom est apparu 0 fois dans les moissons.
Le sujet semble ambitionner de: trouver une façon de reprendre sa place dans le coeur des habitants.
En outre il a pour particularité d'être l'ancien présentateur télé des Hunger Games.
の Avatar Négociable; OUI [_] NON [X]



Ce qui fait sa vie...



PEETA MELLARK

Il y a des gens que vous rencontrez pour la première fois et avec qui le courant passe instantanément. Ce fut le cas entre Peeta et Caesar. En quelques secondes passées ensemble, ils ont mis le Capitole a feu et à sang. Ils l'ont choqué, l'ont ému, l'ont épousé à leur cause. Peeta comme Caesar ont cette faculté à s'exprimer en public et à saisir les âmes. Cette faculté de mettre le peuple à leur botte et de mettre les gens à l'aise. Alors, Caesar a vu un grand avenir s'ouvrir à Peeta, dans les médias quand il est sorti vainqueur de la première édition. Il espérait secrètement le voir le rejoindre. Mais s'était sans compter l'expiation. Sans compter le Capitole et le rôle de Peeta dans la rébellion. Pour autant, jamais tribut n'avait fait naître en lui un tel intérêt et il espère vivement le revoir très bientôt. Pour se dire quoi ? Ca c'est une autre histoire... De son côté Peeta a toujours apprécié les efforts de Caesar pour mettre les tributs à l'aise. Sans Caesar aurait-il osé compter cette fable à propos de Katniss et lui ? Un autre présentateur que lui aurait-il marché dans ce projet fou? Peeta a donc un ressenti pour Caesar plein de contrastes, entre tristesse et bon souvenir en fait. Parce que même s'il lui aurait été facile d'imaginer s'en faire un ami, Caesar reste lié, pour lui et pour l'instant, à ces Hunger Games qui l'ont tant changé...

LANCE ADLERSON

A l'instar de Peeta, Lance et Caesar ont tout de suite accroché. Oh pas pour les mêmes raisons évidemment, Peeta est le calme et la douceur incarnée quand Lance est un voyou survolté, mais au grand coeur. Alors, tout comme pour Peeta, Caesar garde un souvenir ému des jeux de Lance, des après jeux et de leurs rencontres pour les jeux suivants également. D'ailleurs et malgré la difficulté que peut parfois révéler leurs rencontres, tous les deux sont longtemps restés en contact. Mais le temps et les derniers bouleversement de Panem les ont éloignés l'un de l'autre. Au plus grand bien de Lance qui ressent plus que jamais la nécessité de tirer un trait sur son passé. Pourtant, il sait que Caesar n'a fait que ce qu'on lui demandait, mais l'ancien tribut qu'il est, aurait seulement aimé qu'il prenne moins de plaisir à exercer. Seulement peut-on vraiment reprocher à un ami ce qu'il est ? De son côté Caesar regrette ce silence même s'il est conscient qu'en tant qu'ancien tribut et malgré leur amitié, il ne rappelle pas seulement que de bons souvenirs à Lance. Il espère seulement qu'un jour, il pourra lui faire oublier qu'il était une pièce importante de cet échiquier qui l'a brisé. Seulement difficile est ce projet, car Caesar est également conscient que si on lui proposait de recommencer à présenter les jeux, il n'hésiterait pas une seconde...

ISABELLA TEMPLETON

Isabella est à des années lumières de ce qu'état le Président Snow. Quand Snow terrorisait d'un simple regard, de sa simple présence, Isabella elle, illuminait de sa personne une pièce, donnait envie de sourire, simplement. Véritable némésis de Snow, Isabella est presque devenue, en grandissant, une véritable petite-fille aux yeux de Caesar. Il l'a vu grandir, se cacher derrière les grands rideaux pour ce faire le plus discrète possible. Il l'a vu devenir une merveilleuse jeune femme. Enfant, ils passaient ensemble des heures dans sa loge à discuter de tout et de rien avant que ses nourrices, ayant traversé de long en large le plateau de tournage, n'aient finalement retrouvé sa trace. Aujourd'hui le temps a passé, mais l'affection qui lie ces deux êtres restent intacte. Le temps et les épreuves les ont séparés, ils ne savent trop comment s'aborder, mais il y a fort à parier que lorsque l'un ou l'autre se décidera, enfin, à faire le premier pas, de merveilleuses retrouvailles seront à noter. Peut-être pourront-ils devenir, avec un peu d'effort, la famille de l'autre?
WILLIAM ANDERSON

Qui peut oublier les tenues fantastiques qu'avaient créé Cinna pour les tributs du district 12 lors de la 74ème édition des jeux ? Caesar lui ne le peut pas, comme il ne peut pas oublier le courage et la sobriété dont il a fait preuve à chacune de leur rencontre, à l'époque. Alors, quand William l'a appelé pour lui présenter son projet, il n'a pas hésité une seconde à lui donner son appui. Peu lui importait la réaction de certains de ses fans (ceux penchant du côté des ombres), il a simplement fait ce qu'il pensait juste de faire et ne le regrette pas. De son côté William ne s'attendait pas à ce que Caesar réponde à l'appel de son projet, d'autant moins que Cinna avait oeuvré à sa manière à faire perdre de son doré à la notoriété du présentateur. Néanmoins, sa réaction a donné à découvrir une personnalité très différente de celle qu'il s'attendait à trouver auprès de Caesar. Dans le sens, où passionné mais généreux, cet homme fait seulement ce que son envie et sa générosité le pousse à faire. En effet, il est vrai qu'il aime les jeux et ne s'en cache pas, mais Caesar reste aujourd'hui, aux yeux de William, l'une des personnalités les plus complexes et généreuses qu'il connaisse...

Les Hunger Games étaient bien plus que des jeux pour lui, c'était une institution, une manière de vivre, son gagne pain, une façon de faire frissonner le Capitole. Caesar a passé près de 40 ans de sa vie, à vivre au travers d'eux, à les faire vivre même, alors pour la population, il n'est pas un présentateur parmi tant d'autres non, il est un membre de la famille, un habitué, celui que l'on s'attend à trouver à chacune des éditions, avec une nouvelle couleur de cheveux, un nouveau lifting, de nouveaux costumes etc... Caesar sait comme nul autre mettre en avant les tributs, les rendre intéressants et les mettre à l'aise. Si en 40 ans il a appris à faire partie des bourreaux, il a néanmoins su amener à l'abattoir les tributs avec dignité... Et c'est justement ce qui le rend si populaire auprès du public, ce côté intraitable, sadique et sans moral, doublé de cette personnalité généreuse, présente, attentive dans les derniers moments de gloire et de vie des enfants qu'il regardait entrer dans l'abattoir chaque année. Aujourd'hui que les jeux ne font plus partie de sa vie il se sent un peu perdu, dépassé... Lui qui leur a consacré sa vie, dans quel camp se rangera-t-il lorsqu'il apprendrait le projet des ombres du Capitole?

LES GRANDS MOMENTS DE CAESAR DANS LES LIVRES:
Spoiler:
 


Dernière édition par Panem le Mer 6 Juin - 18:42, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/
Puisse le sort vous être favorable
Puisse le sort vous être favorable

MessageSujet: Re: 4 - Habitants du Capitole   Lun 26 Mar - 15:57


Isabella Templeton

Ft. Katy Perri
RéservéLibre Pris



Le sujet du jour se nomme Isabella Templeton, il est âgé de 18 ans. Le sujet est originaire du Capitole et actuellement il séjourne dans/au Capitole. Nous avons appris de sources sûres que le sujet est LIBRE (hétéro/homo/bi) et actuellement LIBRE (célibataire/marié/divorcé/autre).
Le sujet est mannequin, et est assimilé à la classe sociale supérieure de Panem. Son nom est apparu 0 fois dans les moissons.
Le sujet semble ambitionner de: excuser/ se faire pardonner le mal fait par son grand-père.
En outre il a pour particularité d'être la petite fille du Président Corionalus Snow.
の Avatar Négociable; OUI [X] NON [_]



Ce qui fait sa vie...



EFFIE TRINKET

Isabella est très exactement tout ce qui caractérise le Capitole aux yeux d'Effie, elle est belle, intelligente, très bien élevée, discrète, attentive, curieuse de tout... Bref elle est ce qu'elle aurait aimé trouver chez toutes les personnes qu'elle a depuis, eu l'occasion de rencontrer. Difficile bien sûr, quand on sait que le modèle n'est autre que la petite fille de Snow. Et pourtant, Effie, ne le lui reproche en rien. Au contraire même, elle n'en est que plus admirative. Dire qu'elle a vu cette enfant faire ses premiers pas, qu'elle a même été, le temps d'un remplacement sa nounou et sa perceptrice avant d'obtenir le poste d'hôtesse du district 12. Effie est très fière de cette petite et espère vraiment, un jour avoir l'occasion de renouer des liens. De son côté, Isabella a connu bien des nounous dans sa vie, son grand-père ne laissant en fonction que quelques mois seulement celles qu'il sélectionnait, avant de les faire disparaître par magie, comme Marie Poppins aimait-il à lui répéter. Seulement, Effie n'est peut-être restée que quelques semaines à ses côtés, mais elle ne l'a jamais oublié, elle s'amusait d'ailleurs à la chercher des yeux durant les jeux, toujours dans l'ombre et le secret. Elle est la seule qui d'une certaine manière ne l'a jamais abandonné, peut-être parce qu'elle est restée trop peu de temps auprès d'elle pour justifier qu'elle soit exécutée? Mais Effie est restée son modèle, celle qui par le biais des médias, restait auprès d'elle...
WILLIAM ANDERSON

Isabella est le symbole parfait de ce qu'il voulait pour la dernière collection de Cinna. Elle est la petite-fille de Snow et donc représentante de ce que le peuple de Panem vit encore (dans sa majorité) comme un asservissement. Avec Katniss et Isabella à ses côtés, n'est-ce pas le digne moyen de créer une unité à Panem? Isabella parait-il est aussi différente de son grand-père que le jour et la nuit peuvent l'être. Audacieux projets que voilà vous ne pensez pas ? Mais plus que tout encore, depuis que Will a entendu parlé d'elle, une sorte de fascination est née, il a lu des articles sur elle, vu mille et une photo et malgré sa notoriété, elle restait très protégée, très en retrait de la politique de son grand-père. Ses regards lors de ses interviews télévisées étaient parfois d'une tristesse sans nom. Will se demande donc qui est cette fille, si elle joue un jeu ou bien si elle est vraiment aussi douce et généreuse que ce qu'il a découvert d'elle peut bien le laisser penser. De son côté, Isa' va longtemps hésiter avant d'accepter sa proposition, mais finalement, n'est-ce pas, justement ce déclic qu'elle attendait, pour parler avec Katniss, pour faire oublier le passé et son grand-père? Ne peut-elle pas, en apportant de la joie aux gens, enlever une partie du discrédit qui pèse sur son nom?
CAESAR FLICKERMAN

Isabella est à des années lumières de ce qu'état le Président Snow. Quand Snow terrorisait d'un simple regard, de sa simple présence, Isabella elle, illuminait de sa personne une pièce, donnait envie de sourire, simplement. Véritable némésis de Snow, Isabella est presque devenue, en grandissant, une véritable petite-fille aux yeux de Caesar. Il l'a vu grandir, se cacher derrière les grands rideaux pour ce faire le plus discrète possible. Il l'a vu devenir une merveilleuse jeune femme. Enfant, ils passaient ensemble des heures dans sa loge à discuter de tout et de rien avant que ses nourrices, ayant traversé de long en large le plateau de tournage, n'aient finalement retrouvé sa trace. Aujourd'hui le temps a passé, mais l'affection qui lie ces deux êtres restent intacte. Le temps et les épreuves les ont séparés, ils ne savent trop comment s'aborder, mais il y a fort à parier que lorsque l'un ou l'autre se décidera, enfin, à faire le premier pas, de merveilleuses retrouvailles seront à noter. Peut-être pourront-ils devenir, avec un peu d'effort, la famille de l'autre?

KALE JEWELSON

Comment imaginer un monde sans le président Snow? Comment imaginer un nouveau Panem, un Panem fondé sur ses idées, sur les jeux sans un Snow à sa tête? Kale ne l'envisage pas, pour que son projet prenne vie, pour asseoir encore un peu plus sa crédibilité au pouvoir, il pense devoir amener sa petite fille, Isabella, à rejoindre leur cause. Seulement la belle est récalcitrante, rien que le jeu de séduction qu'il lui mène la met mal à l'aise, alors comment, dans ces conditions, pourrait-il prendre le risque de lui parler des Ombres, de ses idéaux et de ses espoirs? Pourtant Kale n'est pas le genre de personnes à renoncer. Il la veut comme dirigeante de ce nouveau Panem sur lequel lui et ses ombres travaillent et il l'aura, tant pis s'il doit prendre pour cela, des mesures, un peu plus radicales la concernant... De son côté Isabella sent ses poils se hérisser à son côté, croiser son regard est déjà une épreuve pour elle... Peut-être a-t-elle trop vu d'hommes comme lui dans sa jeune existence? Ou peut-être, plus simplement, n'aime-t-elle pas cet aspect animal de sa personnalité? Toujours est-il qu'elle n'est intéressée ni par lui, ni par ce qu'il a à lui dire et qu'il ne lui donne à chaque fois qu'une seule et même envie... fuir ce danger qu'il représente...

Petite fille de Snow elle n'a jamais aimé les jeux. C'était d'ailleurs un sérieux sujet de dissension entre son grand-père et elle. Pourtant, Dieu sait combien ils s'adoraient ces deux-là. Combien lui seul savait la guider sur le chemin de la vie, la pousser à viser toujours plus haut, toujours plus loin. A prendre en considération ses acquis pour la pousser à poursuivre sa propre voie et continuer d'améliorer son mode de vie. Il a fait d'elle une femme indépendante, libre de ses choix et il n'a pu que le regretter sur la fin. Car si Isabella est devenue l'un des mannequins les plus réputés du Capitole, c'est aussi pour sa générosité, pour son altruisme qu'elle est reconnue au Capitole. Quand son grand-père, anéantissait des vies, elle, elle servait des soupes aux plus nécessiteux du Capitole. Douce, généreuse, pacificatrice, elle a rapidement su effacer l'ombre de son grand-père autour d'elle. Du moins, pour ceux qui lui offraient et offre encore une chance bien sûr. Pour ceux qui lui laissent le bénéfice du doute. Mais elle doute d'être capable de se tenir devant ceux que son grand-père a fait le plus souffrir dernièrement. Et pourtant, elle donnerait tout pour effacer le mal fait à ces gens, fait à sa propre famille, ce mal qui a sans doute à jamais entaché son nom...


Dernière édition par Panem le Mer 6 Juin - 18:41, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/http://hungergames-rpg.forumgratuit.fr/
Puisse le sort vous être favorable
Puisse le sort vous être favorable

MessageSujet: Re: 4 - Habitants du Capitole   Lun 26 Mar - 16:07


William Anderson

Ft. Will Smith
RéservéLibre Pris



Le sujet du jour se nomme William Anderson, il est âgé de 30 ans. Le sujet est originaire du Capitole et actuellement il séjourne dans/au Capitole. Nous avons appris de sources sûres que le sujet est LIBRE (hétéro/homo/bi) et actuellement LIBRE (célibataire/marié/divorcé/autre).
Le sujet est propriétaire du Cin' Mode, maison de couture qu'il a créé en hommage à son ami Cinna, et est assimilé à la classe sociale supérieure de Panem. Son nom est apparu 0 fois dans les moissons.
Le sujet semble ambitionner de: monter le plus haut possible dans l'échelle sociale de Panem et de profiter de la vie à fond.
En outre il a pour particularité d'avoir été le meilleur ami et confident de Cinna.
の Avatar Négociable; OUI [X] NON [_]



Ce qui fait sa vie...



KATNISS EVERDEEN

Jamais Cinna n'a eu plus d'inspiration que pour elle. Quelques secondes après qu'elle se soit proposée à la place de sa soeur, les mains de Cin' volaient sur le papier. Elle était sa muse, son amie, sa petite protégée et c'est en grande partie grâce à elle que Cin' a aujourd'hui une telle notoriété. Quelque part Will doit s'avouer qu'il a éprouvé une certaine jalousie à voir Cinna si investie pour une condamné mais aujourd'hui, il a compris que pour Cinna, Katniss n'était pas l'élément clef. Elle était son amie, pas la raison pour laquelle il avait choisi de se rebeller. Cinna n'avait jamais été un habitant du Capitolien très friand des jeux et c'est pour ça qu'il s'est battue, pour que Katniss et les prochains tributs puissent avoir une vie à eux. Katniss ignore pour l'instant l'existence de Will et ce qu'il fait à la mémoire de son ami, mais il y a fort à parier que le moment venu, elle aimerait y participer... De son côté Will a conscience que certaine des plus belles robes que Cin' ait jamais confectionné sont en possession du Geai. Et quelle meilleure publicité pourrait-il avoir que de voir le tribut de Cinna le rejoindre dans l'aventure et présenter au public ses tenus? La notoriété du Geai pourrait être intéressante pour lui, pour son affaire, mais saura-t-il lui présenter les choses de manière à lui faire accepter ? Car il se murmure un peu partout que le Geai n'est plus que l'ombre de ce qu'il était...

PANDORE ABERCROMBIE

Pandore possède un physique de rêve personne ne pourrait le nier et pourtant quand elle arrivée dans le ministère, un sac à patate savait mieux s'habiller qu'elle, alors et sur les conseils avisés de ses collègues, Pandore a fait appel à un styliste pour l'aider à s'insérer dans ce monde inconnu de la politique. C'est William qui lui a été chaudement recommandé et qui fut donc désigné pour s'atteler à la tâche. Autant dire un marathon! Soins capillaires, épilation, maquillage, lustrage, polissage, apprentissage de la démarche, des talons hauts, du choix des couleurs, de l'harmonie des accords, des tenues qui bien que pratiques devaient être supprimées de sa garde-robe... Toute la vie et les goûts de Pandore furent passés au crible cette semaine-là. Alors de fil en aiguille les coeurs se sont déliés, des confidences ont fusé et une amitié est née entre ces deux-là. Depuis, Pandore n'accepte d'autres vêtements que ceux que lui procurent son tout nouvel ami. Elle se fait d'ailleurs un plaisir de l'aider dans son projet en faisant de lui un invité indispensable à toute manifestation du gouvernement.

ISABELLA TEMPLETON

Isabella est le symbole parfait de ce qu'il voulait pour la dernière collection de Cinna. Elle est la petite-fille de Snow et donc représentante de ce que le peuple de Panem vit encore (dans sa majorité) comme un asservissement. Avec Katniss et Isabella à ses côtés, n'est-ce pas le digne moyen de créer une unité à Panem? Isabella parait-il est aussi différente de son grand-père que le jour et la nuit peuvent l'être. Audacieux projets que voilà vous ne pensez pas ? Mais plus que tout encore, depuis que Will a entendu parlé d'elle, une sorte de fascination est née, il a lu des articles sur elle, vu mille et une photo et malgré sa notoriété, elle restait très protégée, très en retrait de la politique de son grand-père. Ses regards lors de ses interviews télévisées étaient parfois d'une tristesse sans nom. Will se demande donc qui est cette fille, si elle joue un jeu ou bien si elle est vraiment aussi douce et généreuse que ce qu'il a découvert d'elle peut bien le laisser penser. De son côté, Isa' va longtemps hésiter avant d'accepter sa proposition, mais finalement, n'est-ce pas, justement ce déclic qu'elle attendait, pour parler avec Katniss, pour faire oublier le passé et son grand-père? Ne peut-elle pas, en apportant de la joie aux gens, enlever une partie du discrédit qui pèse sur son nom?
CAESAR FLICKERMAN

Qui peut oublier les tenues fantastiques qu'avaient créé Cinna pour les tributs du district 12 lors de la 74ème édition des jeux ? Caesar lui ne le peut pas, comme il ne peut pas oublier le courage et la sobriété dont il a fait preuve à chacune de leur rencontre, à l'époque. Alors, quand William l'a appelé pour lui présenter son projet, il n'a pas hésité une seconde à lui donner son appui. Peu lui importait la réaction de certains de ses fans (ceux penchant du côté des ombres), il a simplement fait ce qu'il pensait juste de faire et ne le regrette pas. De son côté William ne s'attendait pas à ce que Caesar réponde à l'appel de son projet, d'autant moins que Cinna avait oeuvré à sa manière à faire perdre de son doré à la notoriété du présentateur. Néanmoins, sa réaction a donné à découvrir une personnalité très différente de celle qu'il s'attendait à trouver auprès de Caesar. Dans le sens, où passionné mais généreux, cet homme fait seulement ce que son envie et sa générosité le pousse à faire. En effet, il est vrai qu'il aime les jeux et ne s'en cache pas, mais Caesar reste aujourd'hui, aux yeux de William, l'une des personnalités les plus complexes et généreuses qu'il connaisse...

Il avait supplié Cinna de ne pas faire ça! William était en effet le cousin et meilleur ami de Cinna. Il a été le premier à le révéler à la mode. Lui-même gros dépensier en la matière. Si lui n'imaginait pas un monde sorti du Capitole, Cinna lui ne voyait que les districts et c'est d'ailleurs ce qui a poussé le meilleur ami de Will à proposer ses talents pour les Hunger Games. Eux, si inséparables depuis l'adolescence... tout allait changer. Cinna en est venu à se prendre d'affection pour le tribut qu'il devait habiller et allez savoir pourquoi, il s'est décidé à l'aider, à aider la rébellion. Il y a laissé sa vie. Will et sa garde-robe ne sont plus les mêmes depuis la mort de Cinna. La vie au Capitole sans lui n'est plus la même, mais une chose est certaine, Will n'a pas l'intention de laisser le souvenir de son ami disparaître et c'est pourquoi, avec les milliers de croquis que Cin' avait fait, il a décidé de recréer une maison de couture en son nom. Cinna était et reste une star au Capitole. Une star qui mérite que ses oeuvres soient exposées dans un musée, que des défilés en son honneur soit organisés... Et puis... N'est-ce pas le meilleur moyen pour Will de mettre à profit quelques-unes de ses plus grandes passions: l'argent, la mode, le glamour et le Capitole...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: 4 - Habitants du Capitole   

Revenir en haut Aller en bas
 

4 - Habitants du Capitole

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Les USA comptent 90 armes pour 100 habitants
» Les habitants des Iles
» comment s'appelle les habitants de....?
» les viandes que mangent les habitants de la terre du milieu
» Katniss ▬ Fille du feu ? Nan, fille du Capitole ayant des idées de feu !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
HUNGER GAMES™ RPG :: Bienvenue à Panem :: Les Rescapés... :: Nos Postes-Vacants...-


GENESIS | VELUSIA | ABYSSES | CHERRY | OBSESSION
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit | Forums RPG | Univers connus